Marie Volta
La poésie, c'est la vie.

  Chanter   Écrire   Ateliers, festivals   Le coin expos   J'ai rendez-vous avec vous


Commander


Le Jongleur
Le Jongleur
1997

Brassens et compagnie
Brassens et compagnie
2005
Chanson de toile
Chanson de toile
2005

Niger
Niger
2006

Héliopolis
Héliopolis
2008
Paris-Bamako
Paris-Bamako
2015


3 avril 2015 au Forum Léo Ferré




Paris-Bamako
Nouvel album






Paris_Bamako
Quatre chansons à l'écoute
Voir liste ci-dessous


Extraits réalisés à partir d'enregistrements non définitifs

Chanter

Discographie
Écoute


Spectacles

La chanson,
c'est la vie
Spectacle collectif


Videos

Espace pro


Livre d'or
Livre d'or


Après des années consacrées avec succès à mettre sur pied et à développer l'aventure collective de l'Intégrale Brassens, Marie Volta revient à ses propres compositions avec un nouvel album : « Paris-Bamako ».


Ils ont dit...
(témoignages spontanés, retranscrits avec autorisation des auteurs)

Réalisé avec soin et amour, et avec la complicité énergique du formidable Philippe Picot pour les arrangements, la direction artistique et l'accordéon, on y retrouve la personnalité lucide et sensible de Marie, ses qualités d'écriture, ses mélodies qui se lovent dans la mémoire, son cosmopolitisme et une filiation assumée avec la tradition de la "chanson française", dans toute sa richesse et toute son histoire.

Une personnalité généreuse qui vous entraîne dans son univers vibrant et coloré, sa poésie, ses nostalgies, ses enthousiasmes et ses coups de chapeau.

Véritable fête des sens, tout dans cet album est travaillé et offert avec soin et jubilation, jusqu'à la réalisation graphique (signée Angelica Bersano), frémissement joyeux et raffiné de matières et de couleurs, un véritable bonheur à ouvrir et découvrir.

Vous y retrouverez des titres que vous connaissez peut-être,
et d'autres totalement inédits :


1. Les nouveaux mages (Texte Roselyne Fritel)

2. Le roi Christian (Danemark, 1943)

3. Esmeralda

4. Vin en vers

5. Soleil montant

6. Les oubliées

7. Paris-Bamako

8. Ce que dit la pluie (Texte Jean Richepin)

9. Chanel pour femme

10. Baltic Way (Pays-Baltes, 1989)

11. D’antan (Texte Dana Shishmanian)

12. Un ciel


Pistes surprises :

deux duos avec André Labeur, mon duettiste dans Rouge Oranger

et un texte dit, avec la magicienne de la contrebasse, Anne Gouraud !

_ _ _ _ _ _ _


Jaquette

Photo Niger 2009 © Marie Volta

Paris-Bamako jaquette


Livret avec paroles et photos 12 pages

Graphisme : Angelica Bersano

Livret Paris-Bamako


Livret Paris-Bamako


Livret Paris-Bamako




Ton meilleur album
Éric Dubois (Poète, Joinville-le-Pont)

... avec ta voix toujours si personnelle. Belles balades dans l'espace et le temps...
Olivier Flandre (Mathématicien, Perpignan)

rare maintenant des musiques qu'on retient de suite, rare des textes aussi denses, faut faire tourner, trouver un diffuseur, qui ?
Philippe Vicherat (Paris)

J'ai bien reçu ton très bel album et je l'ai écouté. De très belles chansons.
... je ne suis pas d'avis avec une appréciation, 'Ton meilleur album'. Un album différent... avec d'autres sonorités. Tes albums ont tous été réussis pour moi.


Un très très bel album !
Frissons :-)
De belles chansons, des thèmes et des arrangements riches, subtils et variés.
Et surtout une cohérence, une vraie unité : j'ai beaucoup aimé !

Caroline Fédi (chanteuse, Pézenas)

Belle originalité musicale dans les sonorités instrumentales (Le roi Christian... ouah !)
J'ai un penchant profond pour la piste 4 (Vin en vers) pour tout ce qu'elle m' "empaysage" sur mes routes de vacances en famille... quel texte, Marie, quel texte !
Et quand tu jazzes tes soleils montants, je suis forcément surpris agréablement.
Et n'aie pas de doute sur ta voix, elle a pris du grave c'est vrai, mais ça lui va bien en lui faisant gagner de la rondeur (excellente prise de son !).
J'ai adoré, Marie, vraiment. Et suis honoré et fier d'avoir un peu participé à ça !
André Labeur (Achères-la-Forêt)

Je l'ai ouvert avec gourmandise et dégusté avec beaucoup de plaisir ! Je l'ai beaucoup apprécié.
Vous pouvez être sûre qu'il sera écouté sans modération !
Christiane Quantin

... le tien (graphisme de l'album) est beau ... j'adore ces images intérieures que l'on retrouve ... même en enlevant livret et CD !
Les oubliées
: le titre que je préfère : de cœur et d'esprit :-) Je veux dire à tous niveaux ... composition, orchestration, mixage. On regrettera juste que la partie basse ne soit pas de la vraie contrebasse bien ronde. Ça frôle la perfection.
En qualité de son, la plage 5 (Soleil montant) est sublime.
J'avais souvent en tête Un ciel ... J'ai pu écouter enfin la version définitive ... j'adore cette chanson, sa mélodie, ta manière de chanter. Quand je dis "souvent", c'est que lorsque la mélodie se met en moi, la chanson tourne dans ma tête pendant des heures !!
Jean-Marc Roubault (Ingé son, Yerres)

"'trop bien", très claire, immédiatement compréhensible, très beau travail. Ici, la musique porte les paroles, sans les couvrir et plaide pour la "véritable" chanson. J'aime beaucoup, et pour le moment tourne en boucle dans la voiture. Mille bravos.
Guy Henin (Montreuil)

Au risque de surprendre certaines personnes, Marie n'a rien à envier à des artistes célèbres.
Cette dernière manie les textes et les mélodies à merveille. Son album est un concentré de bonheur que l'on ressent à l'écoute, plus particulièrement pour moi : Les oubliées, Baltic Way, Esmeralda, Paris-Bamako...

Ysabel Vicherat (Colombes)

Je viens de l'écouter de le savourer de bout en bout, ta voix comme un ruisseau clair et tonique,
retrouvant les paroles les mélodies nouvelles et l'émotion des textes, découvrant les moins connus, aimant d'emblée Soleil montant, Un Ciel et Chanel pour femme merci Marie, bravo Marie ça vit ça chante ça pleure, ça rit et ça rebondit, ça te ressemble, c'est vrai c'est chaleureux c'est beau et valeureux !!! J'aime la présentation, ta photo qui prend le ciel à témoin de ton ardeur de vivre
dès l'entrée, j'aime la jaquette et les étoiles tournantes sous le CD, les photos des amis dans la jaquette, bref c'est réussi et c'est une belle aventure entre amis. Merci à André Labeur de sa voix chaude et de son accompagnement et merci des arrangements de Philippe Picot.

Roselyne Fritel (Poète, La Varenne)

Bravo Marie ! De belles interprétations et un album très original. On y retrouve des échos d'histoire, de littérature, ainsi que du quotidien. Les pensées d'un personnage évoqué fusionnent avec celles de tout le monde.
Mirella Conenna (Bari, Italie)

Quelle pêche ! Campée en battante sur la pochette du disque... Un beau défi. J'allais dire un pied de nez à la maladie... Encore une belle aventure que celle-là !... Jouée collective comme d'hab avec beaucoup d'empathie et d'humour... Un registre diversifié et une voix qu'il reste encore parfois à placer... On mesure à t'écouter qu'effectivement rien n'est plus fort que la survie de la vie ! La poésie et l'amour en tête, tu roules et tu vas... Alors... Ne t'arrête pas en chemin ! Tu roules aussi pour nous tous qui nous abreuvons de chansons (par dissipation) et de vin (avec modération)...
François Robin (Médecin, initiateur des Journées Couté, Paris et Meung-sur-Loire)

À propos, ton disque est super beau !
Les chansons, celles que je connaissais et les autres sonnent bien, c'est un vrai plaisir.
Il est très chaleureux, on sent beaucoup d'amitié qui t'entoure (et sans doute grâce à toi...).
Nathalie Solence (chanteuse, auteur, Paris)

J'ai écouté ton CD.
Quelle réussite.
Ta voix ainsi que celle d'André sont magnifiques.
L'orchestration et sa diversité sont d'une grande richesse.
Il faut que je l'écoute à nouveau pour en apprécier mieux l'écriture.
Difficile de tout capter d'emblée !
Cependant, Vin en vers m'a parlé instantanément lorsque je t'ai entendu citer tous ces lieux que j'ai bien fréquentés.
Patricia Hue (Pianiste, région parisienne)

Je te félicite pour ton nouvel album "Paris-Bamako"

Je l'ai écouté attentivement, et j'ai particulièrement aimé :
. La pochette (une belle invitation au voyage !).
. La couleur classe et variée des arrangements, même si, au vu du nom de l'album, je m'attendais à quelque chose de plus typé Africain.
. La qualité des textes avec (désolé Sourire) une mention spéciale à "Les suites d'un premier lit".
. La magnifique mélodie d' "Esmeralda".
. La couleur jazzy, très Galliano, de "Soleil montant".
. L'aspect insolite et une facette que je ne te connaissais pas sur "Il a dit Rien" (+ une mention spéciale au talent d'Anne).
. Le timbre et la qualité intacts de ta voix.
Encore bravo à toi et à ton équipe : tu nous prouves que le courage et la passion peuvent décidément déplacer des montagnes !
Philippe Lafon, dit Pilou (Guitariste multi-instrumentiste et arrangeur, Montepellier)

J'en profite pour te féliciter pour ton CD, bravo pour les chansons, et bravo pour les arrangements !
Tu n'as pas lésiné et tu as eu raison : tant qu'à laisser une trace, qu'elle soit la plus riche et la plus belle possible !
Jean-Philippe Winter (guitariste, auteur et compositeur, chanteur, Paris)

... la voix de Marie est toujours aussi pure... Encouragements pour le prochain.
Merci d'avoir joint les paroles... sur le livret
Pierre Peytavin

Délicieuse écoute entre Paris et Bamako... Douces voix et orchestration et un sourire avec les Suites d'un 1er lit ! Bravo.

Françoise Roquigny
(Le Havre)

Quel plaisir ! C'est fin, varié, ouvert (texte et musique), votre voix a un beau timbre et de belles inflexions.
Simone César (Pollestres, 66)

Un très bel album avec des accents de Barbara, d'Anne Sylvestre et surtout... de Marie Volta
Non seulement une voix qui vous prend...
mais aussi des textes qui vous touchent...
profonds dans la légèreté et l'évidence du quotidien,
engagés qui disent notre monde où chacun a sa place (Paris-Bamako),
intimistes quand à travers l'histoire d'une autre ils nous racontent nous (Chanel pour femme),
intemporels... la pluie et le beau temps ! (Ce que dit la pluie, de J. Richepin)...
... de fait tout ça à la fois, intimes et universels
Des duos inattendus aussi, la douce malice d'André Labeur, et des musiciens qu'on aimerait entendre plus souvent.
Avec ces instruments qui nous semblent communs, une guitare, un accordéon... mais justement communs, déjà qui font partie de notre vie,
mais aussi qui deviennent uniques dans les mains de ces artistes, artisans du son, ciseleurs de musique :
LA guitare d'André Labeur, L'accordéon de Philippe Picot, LA contrebasse d'Anne Gouraud...
Emmanuel Meinel Voi(e)x (Paris)

Un disque lumineux, le plaisir de retrouver une voix mélodieuse.
De belles idées musicales ainsi que des arrangements réussis viennent à point nommé nous éclairer pour un quotidien plus agréable.
Le talent de l'accordéoniste et arrangeur Philppe Picot nous enchante plage après plage.
Chaque chanson a une identité bien personnelle, elles forment un ensemble bien agréable.
Nous faisons une escale au Mali et au Danemark afin d'y croiser le regard de l'Humain en action.
Nous retrouvons la plume poétique de Marie Volta, une envie d'évasion, de rêve et de bien-être.
La présence d'André Labeur en compapgnie de Marie Volta sur le morceau d'un autre temps : Les suites d'un premier lit ou presque seul dans Il y aura toujours (Marie est là en deuxième voix)
et de la géniale contrebssiste Anne Gouraud sur Il a dit Rien (un magnifique texte dit par Marie Volta) pour un exquis moment d'improvisation musicale, nous comble de bonheur.
Emmanuel Ronseaux (Libraire, auteur, Montmagny, 95)
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Merci à tou(te)s celles et ceux qui ont soutenu ce projet
et qui souvent me soutiennent et m'encouragent depuis de longues années,
en particulier :


Angelica Bersano, Caroline Besson, Jean Clertan, Max Conésa, Dominique Coquil, Vessela Coelho, Fatima-Zhora Debbah,
Éric Dubois, Éric Faviez, Philippe Forcioli, Michel Gagnard, Sigismond Gubanski, Éric Heinrich, Patrice Jeanne, Pierre Jouve,
Martine et Jean Lebranchu, Pierre Lebrun, Philippe Lezaud, Mahasti Majidi, Louis Nombel, Matthieu Ourliac, Sabine Péglion,
Michel et Marie Petit, Serge Piedcoq, Anny Poursinoff, Nathalie Prokhoris,  Jacqueline Provost, Joy Reitz,
Emmanuel Ronseaux
,
Jean-Marc Roubault, Fernande et Henri Trézéguet, Denis, Philippe et Ysabel Vicherat, Desanka et Benoît Willot.
Webmaster : Marie Volta
Haut de page